La grossesse et l'allaitement

Avant, pendant et après la grossesse et l'allaitement

Pour le moral de maman, et le bon développement du système nerveux et des yeux du futur bébé, pas d'impasse sur les omégas-3.

Avant, pendant et après la grossesse, les acides gras oméga-3 ont une influence positive pour la femme et les bébés.

Pour la maman

Tout adulte a besoin d'acides gras oméga-3, mais la future maman aussi ! En effet, toutes les études vont dans le même sens : les omégas- 3 sont bénéfiques pour le moral de la femme enceinte. Une carence durant la grossesse pourrait favoriser le sentiment dépressif post natale

Il est aussi démontré qu'un apport suffisant oméga 3 réduit le risque d'un accouchement prématuré.

Pour le futur bébé

C'est au milieu de la troisième semaine de développement du fœtus que commence la mise en place du système nerveux. Plusieurs dizaines de milliards de cellules sont produites en quelques mois. Là les acides gras oméga-3 (DHA) sont réellement indispensables. Ils participent  à la formation des neurones et au transport du glucose dans le cerveau.

 

Durant les 3 derniers mois de grossesse, le cerveau du nourrisson augmente de 3 à 5 fois. Le DHA  est le principal carburant cérébral du fœtus. Le cerveau de bébé pèsera environ 300g à la naissance et se constitue à 60% de lipides! Au cours du 3e trimestre de grossesse, bébé constitue aussi ses tissus adipeux de réserve. C'est pourquoi les aliments riches en oméga 3 sont indispensables au développement psychomoteur de bébé, de son système nerveux et de sa vision.

Le DHA, surtout pour le bébé

  • Exerce une influence positive sur le cerveau (stimulation de la perception, de l’élocution, de l’attention, de la motricité fine, de la mémoire et du comportement pro-social)

  • Exerce un effet favorable sur le développement de l’acuité visuelle (acquisition plus rapide de l’acuité et du contraste)

  • Le bébé développe plus vite un bon schéma de sommeil

La consommation d’acides gras oméga-3 comporte probablement d’autres avantages qui sont moins étudiés. Fort prometteur sont les données en rapport avec:

  • Prévention des allergies chez le bébé

  • Prévention du diabète de type 1 chez le bébé

  • Tendance réduite du bébé à développer un excès pondéral plus tard, au cours de sa vie

Il n’y a pas que le bébé qui peut profiter d’une portion supplémentaire d’acides gras oméga-3. En effet, ces graisses saines déterminent aussi la condition physique et mentale de la jeune maman.

L'EPA, surtout pour la maman

  • Risque réduit de dépression postnatale

  • Risque diminué d’un accouchement prématuré

Des études importantes démontrent que la prise régulière d'oméga-3 lors de la grossesse assure :

  • Un meilleur processus mental

  • Un meilleur développement psychomoteur

  • Une meilleure coordination

  • Une meilleure acuité auditive